Voici ce que les utilisateurs de De la parole à l’action ont à dire

Au moment du lancement de ce site web, sept organismes à travers le Canada avaient utilisé la boîte à outils De la parole à l’action et trois autres s’étaient joints au programme de pionniers. Les organismes étaient très variés en termes de taille, de financement, de services offerts et de populations desservies. Que vous soyez un petit organisme communautaire ou un grand service public de santé mentale, vous pouvez passer De la parole à l’action!

Le programme de pionniers (2021-2022)

L’objectif du programme était de favoriser l’adoption de la boîte à outils en ligne. Les organismes ayant adopté le programme ont désigné un facilitateur interne pour utiliser la boîte à outils. Le facilitateur a été encadré par les créateurs de De la parole à l’action.

Facilitateur ayant travaillé avec un organisme à but non lucratif fournissant des services de logement, de soutien et d’emploi aux personnes souffrant d’une maladie mentale.

«J’ai apprécié le travail et le soutien de l’équipe de recherche (créateurs de la boîte à outils). Il a été particulièrement utile de disposer de plans de séance pour guider nos réunions et d’une équipe de mentors avec laquelle nous pouvions prendre contact si nous avions des questions ou un besoin de soutien.»

Membre de l’équipe de mise en œuvre (soignant) d’un grand institut public de santé mentale fournissant des services de logement accompagné.

«En tant que soignant d’un membre de la famille atteint de schizophrénie, je me suis senti privilégié de pouvoir contribuer en tant que membre de l’équipe de mise en œuvre. Ce processus peut permettre à un aidant familial de mieux comprendre le modèle de rétablissement et de participer aux décisions concernant la mise en œuvre d’un service.»

Facilitateur ayant travaillé avec un réseau de santé publique rural offrant des services de santé mentale.

«J’ai facilité les 12 rencontres d’une équipe de mise en œuvre dans un centre régional de santé mentale. J’ai apprécié que le matériel soit clair et facile à suivre!»

Membre de l’équipe de mise en œuvre (intervenant) dans un organisme caritatif fournissant des logements accompagnés dans un grand centre urbain.

«J’ai vraiment apprécié le processus de mise en œuvre, car j’ai eu l’impression que ma voix était entendue, tout comme celle de toutes les personnes présentes à la table. J’ai vraiment eu le sentiment que ce processus m’appartenait.»

Membre de l’équipe de mise en œuvre (utilisateur de service), d’un organisme communautaire confessionnelle fournissant une aide au logement.

«Ce processus de mise en œuvre m’a permis de mieux connaître ma propre santé mentale!»

Facilitatrice travaillant avec un organisme à but non lucratif fournissant des logements accompagnés à des personnes ayant des besoins en matière de santé mentale.

«En tant que facilitatrice, j’ai apprécié la structure démocratique et collaborative du processus. Tous les membres de l’équipe d’implémentation avaient une contribution équivalente et valorisée, indépendamment de leur rôle ou de leur position dans l’organisation.»

Membre de l’équipe de mise en œuvre (intervenant) d’un organisme communautaire de logement assisté.

«Travailler avec l’équipe de mise en œuvre a été une autre occasion de discuter, d’apprendre, de déposer et de planifier nos efforts quotidiens pour rendre la vie de nos clients meilleure ou moins stressante.»

Membre de l’équipe de mise en œuvre (intervenant) dans un organisme de santé mentale à but non lucratif.

«J’ai appris à apprécier l’importance de prendre un temps réfléchi et ciblé avec toutes les parties prenantes pour mettre en œuvre un projet, car cela permet de bien mieux réussir l’intégration du projet dans l’organisme.»

Facilitateur travaillant avec un service de santé mentale financé par des fonds publics et fournissant un logement accompagné.

«Tout le processus est stimulant tant au plan professionnel que personnel. La confiance et la cohésion développées au sein de l’équipe d’implémentation au fil des rencontres et la diversité des points de vue ont largement contribué à faire consensus sur l’innovation à mettre en place dans le milieu et grandement favorisé l’adhésion et l’implication de tous les membres lors de la mise en place.»